Vous déménagez et vous angoissez déjà à l’idée de faire les cartons ? Ne mettez pas la charrue avant les bœufs : avant d’en arriver là, il y a bien d’autres démarches à faire !

Prévenez votre propriétaire

Ce n’est pas qu’une question de courtoisie : c’est une obligation légale. Lorsque vous quittez un logement, vous devez prévenir votre bailleur de façon formelle, par lettre recommandée avec accusé de réception, acte d’huissier ou remise en main propre. Certains éléments doivent être précisés, comme la date de prise de congé et le motif si vous espérez bénéficier d’un préavis d’un mois. Sachez que la durée du préavis et d’autres détails dépendent du type de logement et de la zone dans laquelle vous vous trouvez, alors renseignez-vous bien. Attention, une fois cette démarche accomplie, vous ne pouvez plus revenir en arrière !

Demandez votre congé pour déménagement

Vous aviez prévu de déménager un weekend ? Cela présente quelques inconvénients, notamment des tarifs plus élevés chez les sociétés spécialisées ou les loueurs de véhicules. Alors pourquoi ne pas vérifier que vous avez droit à un congé pour déménagement et opter pour la semaine ? Ces deux ou trois jours accordés font partie des congés pour événements familiaux. S’ils sont prévus, ils figurent dans la convention collective, alors consultez-la, et adressez-vous au service des ressources humaines pour connaître vos droits. Vous devrez faire une demande écrite au moins deux semaines à l’avance et fournir des justificatifs, tels qu’une copie de votre nouveau bail.

Déclarez votre nouvelle adresse

Vous n’êtes pas le seul concerné par votre nouvelle vie : de nombreuses personnes et organismes auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé doivent aussi être informés de votre déménagement. Pour n’oublier personne, procédez par groupes : services (banques, assurances, établissements scolaires, fournisseurs d’énergie, prestataires divers…) ; papiers officiels (carte d’identité, permis de conduire, passeport, carte grise…) ; services publics (CAF, impôts, caisse d’assurance chômage…). Pour ce dernier cas, sachez qu’une procédure unique a été mise en place via Internet. Et si vous avez peur d’en oublier malgré tout, il existe des services spécialisés qui peuvent s’occuper de ces démarches à votre place.

Faites suivre votre courrier

Pour ne pas risquer de passer à côté d’informations importantes, le plus simple consiste à vous adresser à la Poste pour qu’elle réexpédie à votre nouvelle adresse tout le courrier que vous recevez à l’ancienne. Lettres, colis, recommandés… Vous ne perdrez rien. C’est aussi une très bonne façon de vous assurer que vous avez bien prévenu tout le monde : si vous recevez une facture de votre opérateur mobile à votre ancien logement, vous saurez que vous aviez oublié de l’informer ! Ce service est payant. La bonne nouvelle, c’est que le tarif ne varie pas en fonction du volume et du nombre de courriers réexpédiés : il s’élève à 26,50 euros pour 6 mois et 47,50 euros pour un an.
>  Voir toutes mes News